colombe2

NEWSLETTER

Flash info en russe du 07.05.2022

flash07052022

Journal produit et présenté par Svetlana Lazareva:

Cinquante autres civils, dont 11 enfants, ont été évacués de l'usine Azovstal assiégée par les troupes russes à Mariupol, vendredi 6 mai. C'est ce qu'a déclaré le ministère russe de la Défense, et l'information a été confirmée par le vice-premier ministre ukrainien Iryna Vereshchuk. "Azovstal est le dernier endroit de Mariupol qui reste sous le contrôle de l'armée ukrainienne. Selon la partie russe, l'ONU et le Comité international de la Croix-Rouge emmèneront toutes les personnes évacuées vendredi "vers des sites d'hébergement temporaire sélectionnés"... Pendant ce temps, la prise d'assaut de l'usine Azovstal par les troupes russes se poursuit depuis le mercredi 4 mai. L'état-major ukrainien déclare que le périmètre occupé par les militaires ukrainiens se réduit. Les services de renseignement britanniques confirment également cette information. Selon sa version, l'objectif de l'armée russe est de s'emparer entièrement de Mariupol d'ici le 9 mai, ce qui lui assurerait le succès symbolique souhaité aux yeux du président Vladimir Poutine. L'avancée de l'armée russe dans le territoire contrairement aux déclarations officielles du Kremlin.

Le service russe de la BBC a publié un article affirmant que les noms de 2 120 militaires russes tués dans les hostilités en Ukraine ont été confirmés sur la base de sources ouvertes. Un sur cinq d'entre eux était un officier. La BBC, avec une équipe de volontaires, tient une liste des militaires russes morts en Ukraine depuis le début de la guerre, enregistrant tous les rapports contenant des informations sur le nom et le grade et, si possible, le lieu d'enterrement des militaires. Plus tôt, la BBC a rapporté qu'outre le ministère russe de la Défense, le CMP Wagner recrutait également des hommes pour prendre part à des opérations de combat sur le territoire de l'Ukraine. La BBC a analysé les données collectées et a révélé les tendances suivantes :

- environ 20 % des personnes identifiées comme décédées étaient des officiers dont les grades allaient de lieutenant junior à général.

- Environ 20% des défunts identifiés servaient dans les forces aéroportées 

- Le Daghestan et la Bouriatie figurent parmi les régions où le nombre de décès confirmés est le plus élevé (au moins 137 et 98 décès respectivement) 

- Dans certaines régions, les proches des défunts ont signalé des cas de pression exercée sur eux par les administrations locales pour qu'ils ne publient pas d'informations sur les soldats et les officiers enterrés)

-Le ministère russe de la Défense a officiellement fait état des pertes parmi ses militaires le 25 mars, faisant état de 1 351 militaires tués. De son côté, la partie ukrainienne a fait état de 24 000 militaires russes tués.

L'Ukraine rapporte que la frégate militaire russe brûle au large de Snake Island. Selon les médias ukrainiens, le navire a été touché par un missile ukrainien Neptun. Après quoi une explosion et un incendie se sont déclarés à son bord. Il est également signalé que l'aviation russe est stationnée au-dessus de la zone de la mer Noire où le navire a pris feu, et que des navires de secours ont quitté la Crimée en direction de la frégate en feu. Le député ukrainien Oleksiy Honcharenko a déclaré sur son canal télégraphique qu'il s'agissait de la frégate Admiral Makarov. Selon lui, le navire est gravement endommagé mais reste à flot. Ni la partie ukrainienne ni la partie russe n'ont encore officiellement commenté l'incident. Plus tôt, le 14 avril, le croiseur militaire russe Moskva a coulé.

Vendredi 6 mai, Dmitry Shkrebets, père d'un des conscrits disparus à la suite du naufrage du croiseur "Moskva"", habitant de Yalta, a publié sur le réseau social, sur la page de contact, une lettre qu'il a reçue du bureau du procureur de la flotte de la mer Noire. La lettre précise que son fils Yegor Shkrebets a été déclaré "disparu au combat" et que le navire lui-même n'a pas pénétré dans les eaux territoriales de l'Ukraine et "ne figure pas sur la liste des formations et unités militaires participant à l'opération militaire spéciale". Sa publication par Dmytro Shkrebets Le 13 avril, l'Ukraine a déclaré l'attaque de missiles de Moscou et l'incendie du croiseur. Dans la nuit du 14 avril, le ministère russe de la Défense a reconnu l'incendie. Selon diverses estimations, l'équipage du Moskva comptait entre 416 et 680 personnes, dont des marins conscrits, comme il s'est avéré par la suite. Dmitry Shkrebets, un habitant de Yalta, a écrit au commissariat militaire de Simferopol après avoir été informé que son fils Yegor, un conscrit de 19 ans qui servait sur le croiseur Moskva, avait disparu pendant l'évacuation de l'équipage. Avec Dmitry Shkrebets, deux autres familles de marins disparus ont écrit la demande. Shkrebets a déclaré au Temps présent qu'il avait l'intention de faire appel au bureau du procureur militaire en rapport avec l'incident. "Tous les responsables doivent être punis pour ce qu'ils ont fait. Ou plutôt, pas fait. Parce que ces garçons de 19-20 ans n'auraient pas dû être là pendant leurs opérations. Ils auraient dû être débarqués à Sébastopol, peut-être transférés et affectés à une autre unité, mais ils n'auraient pas dû être là", a déclaré Dmitry Shkrebets.

Cette semaine, plusieurs médias américains - dont NBC News, le Washington Post, le New York Times et CNN - ont cité des sources affirmant que les informations sur la localisation du croiseur Moskva en mer Noire à la veille de son naufrage avaient été fournies à l'Ukraine par les services de renseignement américains. Les médias ont noté que les États-Unis n'étaient pas au courant des plans de destruction du Moskva. À son tour, le porte-parole du Pentagone, John Kirby, a déclaré que les États-Unis n'avaient pas fourni d'"informations de ciblage" sur le Moskva, affirmant que l'Ukraine disposait de ses propres renseignements.


 

Додати коментар

Захисний код
Оновити

logo                                           

 

 

 

 

             2019-All right reserved-RFPI

Logo AJE

RFPI reporters sans frontieres

Les radios ukraineinnes:

Стильне Радіо Перець ФМ
Стильне радіо Перець ФМ - це найсвіжіша і заряджаюча позитивом музика на хвилях України, для активних молодих людей, що живуть ритмом сьогоднішнього дня. Тут ви не лише почуєте новітню музику і хіти останніх років, але і упізнаєте багато нової, цікавої інформації а якщо Ви вже вважаєте себе досить ерудованим у багатьох областях, то і прийняти участь в іграх-вікторинах, і можливо навіть виграти цінні призи.

 

                   atlantic

 Radio musicale que nous avons le plaisir d'entendre 

  régulièrement sur les fréquences 6070 et 9670 khz

RFPI1 logo

 

Accueil

 

Nos Podcasts

 

Nous Ecouter 

 

Nous Contacter

 

21 51 04 3c963d8e 8299 48c7 8f1e 6a75ac0c515b

club de la presse Bordeaux Radio For Peace International

Merci à nos diffuseurs:

 WRMI ShortwaveSpaceline Shortwaves2